La chirurgie de l’oignon : Mythes ou réalité

La chirurgie de l’oignon : Mythes ou réalité

L’hallux valgus, communément appelé oignon, cause encore de nombreux questionnements chez les gens ayant développé cette pathologie. Touchant une grande partie de la population à différents niveaux, l’oignon au pied fait souvent plus de peur que de mal. Le Dr Hobeychi, podiatre et chirurgien du pied, démystifie ses causes et son traitement.

1-Un oignon au pied est toujours douloureux, donc facile à reconnaître : FAUX

L’hallux valgus n’occasionne pas toujours de douleurs. Cette déviation du gros orteil est bien souvent gênante lors du choix des chaussures, mais peut engager des douleurs à long terme puisqu’il s’agit d’une pathologie dégénérative. Il est donc toujours préférable de consulter dès l’apparition des premiers symptômes physiques de la déformation.

2- Le type de chaussure que vous portez a un impact direct sur la création des oignons ou la déformation du pied: VRAI

Le port d’une chaussure adéquate est primordial pour maintenir la bonne santé de vos pieds. Les chaussures trop petites, trop larges ou à talons trop hauts (plus de 5cm) peuvent engager le mécanisme de formation de pathologies du pied, tel que l’hallux valgus. Les chaussures trop étroites à bouts pointus ou les chaussures ouvertes et chez certaines gens, les chaussures complètement plates peuvent également participer à la déformation du pied.

3-Il existe des prédispositions au développement de l’hallux valgus : VRAI

L’apparition d’un hallux valgus est souvent due à des facteurs génétiques. Il existe en effet une prédisposition congénitale. On estime que 10% de la population en est atteinte. Les sujets, en majorité des femmes, sont typiquement âgés de 40 ans et plus.

4- Il n’existe aucun traitement alternatif à la chirurgie : FAUX

Bien que les techniques employées par le Dr Hobeychi, podiatre, vise un minimum d’inconfort pendant l’intervention et la période post-opératoire, la chirurgie est faite en dernier recours et seulement lorsque la douleur est vive et que l’oignon handicape la marche.

5- Il est possible de ralentir le développement d’un oignon : VRAI

Il existe différentes méthodes simples :

  • Le port de chaussures adéquates;
  • Les semelles orthopédiques;
  • Le port de contention au coucher pour immobiliser l’articulation;
  • Limiter le frottement entre la chaussure et l’oignon à l’aide d’un coussinet de silicone;
  • Les massages, les étirements et la pratique de certains exercices.

6- La méthode opératoire de l’hallux valgus est la même partout : FAUX

Il existe plusieurs techniques chirurgicales pour corriger les oignons. La majorité des procédures nécessitent une ostéotomie, soit le sectionnement puis le réalignement de l’os. Le choix de la méthode la mieux appropriée pour retrouver une fonctionnalité optimale requiert une parfaite connaissance de la biomécanique du pied. Les méthodes privilégiées par le Dr Hobeychi, podiatre, visent un minimum d’inconfort pendant l’intervention et permettent le retour aux chaussures et activités normales plus tôt que les techniques traditionnelles, nécessitant l’installation de tiges et le port d’un plâtre pendant de longs mois de récupération.

7- Lors d’une chirurgie, il est possible d’opérer les deux pieds en une seule intervention : VRAI

Les méthodes privilégiées par le Dr Hobeychi, podiatre, permettent d’opérer les deux pieds en même temps. Vous quitterez la clinique le jour même en marchant sur vos deux jambes, sans plâtres ni béquilles.

8- La chirurgie de l’oignon nécessite toujours une anesthésie générale : FAUX

Nous choisissons d’effectuer l’opération sous anesthésie locale avec faible sédation afin que vous puissiez quitter la clinique le jour même en marchant. L’anesthésie générale ou le rachis administrés dans les hôpitaux sont souvent synonymes d’alitement prolongé suite à l’opération.

9- La chirurgie de l’hallux valgus est très douloureuse : FAUX

L’opération de l’hallux valgus a bien mauvaise réputation en raison des grandes douleurs qu’elle causait jadis aux patients. Ce temps est heureusement révolu. Les nouvelles méthodes chirurgicales personnalisées et adaptées par le Dr Hobeychi, podiatre, assurent maintenant un minimum d’inconfort pendant l’intervention et en période post-opératoire. Bien qu’un médicament antidouleur soit prescrit, celui-ci n’est généralement pas nécessaire.

10- La récupération est plutôt longue suite à l’intervention chirurgicale : FAUX

De manière générale, une opération du pied par ostéotomie (l’os est coupé, repositionné et fixé avec des vis) nécessite une récupération post-opératoire de 2 à 4 semaines avant un retour aux activités normales. L’inflammation peut toutefois persister entre 3 et 6 mois, mais celle-ci n’occasionne pas nécessairement de douleur.

11- Les difformités reviennent après quelques années : VRAI & FAUX

La méthode conventionnelle qui corrige les oignons par un simple limage de la prédominance osseuse et un serrement des tissus pour redresser l’orteil peut malheureusement occasionner une récidive de la difformité quelques mois après la chirurgie. L’approche du Dr Hobeychi, podiatre, permet de régler le problème de manière définitive en corrigeant la biomécanique fautive et en s’assurant d’un suivi post-opératoire rigoureux.

Chirurgie du pied –
Les mythes les plus répandus

Leave a comment